Rencontre avec Frédéric Jiguet, ornithologue au MNHN

Ce mardi je suis allée rencontrer Frédéric Jiguet, au Museum National d'Histoire Naturelle, à Paris.

Hier, on a essayé d’entendre le brame du cerf – avec Natur’Jalles

On poursuit nos expérimentations nature en famille, avec le brame du cerf ce vendredi soir en forêt d'Hourtin, dans le Médoc.

La fête de la nature démarre aujourd’hui en France

Créée en 2007 sur une idée du Comité Français de l’Union Internationale de Conservation de la Nature et du magazine Terre Sauvage, la Fête de la Nature a lieu en octobre cette année. Son directeur, Fabien Chenel, nous en dit un peu plus sur cette édition.

A la découverte des plantes sauvages comestibles – avec Isabelle Lagarde

Première sortie à la rencontre des simples ! Accompagnée par une spécialiste de la biodiversité végétale, nous avons passé deux heures à scruter les plantes sauvages comestibles du coin.

Repéré pour vous #3

La tempête Alex promet du remous ce weekend sur terre et dans le ciel, tous aux abris, au chaud, avec de quoi nourrir naturellement son esprit !

Installer une nichoir pour les chauves-souris – avec Tous aux abris

Ce week-end nous avons fait la rencontre samedi matin, au Parc Rivière à Bordeaux, de l'association Tous aux Abris. Dans le cadre du budget participatif de la ville, l'association a pu distribuer 200 nichoirs à chauve-souris aux habitants désireux de devenir des hôtes de biodiversité !

La terre est-elle unique ?

Cette question est peut-être curieuse au premier abord, mais elle est au coeur d'un très beau documentaire qui m'a bien fait cogiter ces derniers jours. Envie de vous partager les quelques réflexions qui me sont venues à cette occasion.

« A voir : Blessure », ou le cri de Sebastião Salgado pour l’Amazonie

Le célèbre photographe Brésilien propose, du 25 septembre 2020 au 27 février 2021 une exposition, à l’Espace Frans Krajcberg, à Paris, pour présenter des photographies inédites d'une Amazonie dont la vitalité est mise à mal par l'activité humaine. Une façon de mettre en abîmes nos propres blessures.