Le Projet

Les Aventures pour le changement sont une expérience inspirante inédite.
Chaque année, nous confions à un journaliste-écrivain à la plume curieuse et proche des gens le soin d’enquêter auprès de ceux qui trouvent des solutions pour vivre sans épuiser les ressources de leur environnement. Cette année, nous avons choisi d'explorer notre lien au vivant : quelle relation avons-nous avec les animaux et les plantes ? Comment apprendre à s’émerveiller de nouveau ? Comment atterrir ? Quel est le grand secret du lien ? Comment l’expérience de la "nature" change la vie et la société ?
On espère vous emmener de surprises en découvertes à travers ce blog (ici même) puis sous la forme d’un livre.

Voir plus
Marie-Monique Robin : « le meilleur antidote à l’épidémie réside dans la préservation de la biodiversité »

La journaliste Marie-Monique Robin publie dans quelques jours La Fabrique des pandémies (aux éditions La Découverte), une nouvelle enquête qui montre que le meilleur antidote à l'épidémie réside dans la préservation de la biodiversité.

L’humain, le non-humain, et 50 nuances de sens ?

C'est une question que je me pose depuis quelques temps : comment représenter les différentes manières de percevoir le monde ? Les sens diffèrent d'une espèce à l'autre, mais comment se rendre compte de ces différences ? Comme l'humain pourrait-il se mettre à la place du non-humain pour s'imaginer vivre autrement ?

Richard Gonzalez : « les champignons nous connectent à un vivant pluriel »

Richard Gonzalez est journaliste, photographe et fondateur du tout jeune Champignon Magazine. Je le connais depuis plus de dix ans, mais je ne l'avais interrogé sur sa passion pour les carpophores.

2021, l’heure des contes ?

Allez, un billet doux de nouvelle année 2021, avec une petite question à la clef : comment partager sa fibre verte dans un monde où la réalité dépasse la fiction ? L’heure des contes a-t-elle vraiment sonné ?

Bilan de ma première fois seule en forêt

Il y a dix jours, je me suis aventurée seule en forêt. C'était la première fois. Et j'avoue que cela marque une étape dans mon cheminement, tant ce n'est pas chose facile pour moi. De quoi réfléchir à nos peurs de la nature...

A regarder sur France 3 ce jeudi 17/12 : « Des fraises pour le renard »

Dans ce documentaire réalisé par Stéphane Durand et Thierry Robert on découvre la démarche de trois "paysans de nature" qui montrent à quel point il est efficace de soigner le vivant dans les cultures...

Repérés pour vous #5

Plein de nouveautés sur le front du Vivant en cette fin d'année. Avec, entre autres, la possibilité de trouver de belles idées cadeaux à glisser sous le sapin, oui oui !

Le jour où j’ai pris la vie avec phylogénie…

A force d'enquêter sur notre lien au vivant, j'ai eu envie il y a 15 jours de remonter le fil de nos natures profondes. Pour comprendre ces lignes de vie, j'avais besoin de plonger dans l'histoire naturelle et de grimper dans l'arbre du vivant, dit phylogénétique...

Bilan de notre première expérience d’affût

Il y a une semaine, samedi dernier à la tombée de la nuit, ma fille est moi avons effectué notre première petite expérience d’affût. Au bord de l’étang, en lisière de forêt...

Voir tous les articles

nosnatures_nosfuturs

65

Voilà le guide de mes « devoirs de vacances » de Noël : réfléchir à la manière dont nous allons pouvoir créer chez nous une forêt comestible. Depuis fin novembre nous plantons des arbres et paillons le sol, mais il nous faut réfléchir à l’aménagement et la conception de tout cela a moyen et long terme. C’est un vaste chantier dans lequel nous nous lançons peu à peu, et cela est vraiment excitant à suivre, surtout quand nos colocataires de sangliers viennent chaque nuit retourner la terre paillée, ils sentent bien eux que c’est tout bon dedans 😆
Bref, affaire à suivre, et je compte bien vous reparler de tout cela bientôt, en allant si possible rencontrer Damien Dekarz dans le Limousin 🤞🏼🙏🏽🌱🍏🌳
@editionsterran
...

Ce matin, je suis allée me promener seule en forêt. D’humeur soupe au lait en ce moment (cela arrive-t-il aux femelles non humaines d’ailleurs !!??) cela m’a donné l’impulsion nécessaire pour enfin 🙄franchir le pas (que dis-je!! la lisière) et m’y aventurer une bonne heure. Il faisait très froid, toujours le bruit de fond automobile, mais surtout la vie des oiseaux, leurs alertes, leur façon de nous dominer - littéralement, à tout point de vue. Les arbres aussi bien sûr, contre lesquels je me suis appuyée, que j’ai contemplé avec délice, avec ces feuilles qui ne cessent plus de tomber... il n’y avait « pas un chat » comme le veut l’expression, même si en réalité ce sont bien les 3 seuls animaux à 4 pattes que j’ai aperçu de loin ce matin 🐈
Le dernier était d’un roux magnifique, et faisait ses besoins... pour la première fois (alors qu’on se dit toujours en les voyant faire qu’ils sont « propres ») je me suis demandée pourquoi ils prennent tant de soin à recouvrir leurs déjections et quels autres animaux le font ? Questions bêtes sans doute, mais je vous partage tout sans filtre 😬🤔😏
...

Charger plus… Suivez sur Instagram

Inscrivez-vous à notre newsletter